Flash Info :
NOUVEAUTE: L'ŒIL POUR LE DIRE ÉVOLUE POUR MIEUX VOUS INFORMER AVEC UNE NOUVELLE ÉQUIPE ET DE NOMBREUSES AUTRES NOUVEAUTÉS À VENIR POUR TOUJOURS PLUS D'INFORMATION
Gérard Voisin

Gérard Voisin

Député UMP de la première circonscription de Saône et Loire de 1993 jusqu'en 2012 (prédécesseur de Thomas Thévenoud), membre honoraire du parlement, Consultant.

Pourquoi n'a-t-il pas choisi la voie de son "pair", de son "frère", le célèbre Cahuzac ? Il l'a pourtant démoli à la commission "anti-fraudeur" de l'Assemblée nationale. Ce dernier fut bien plus malin, et pour échapper à la déchéance parlementaire, comme d'autres à l'Assemblée nationale et au Sénat, démissionna de son siège pour une meilleure situation dans une adversité qui conduit irrémédiablement à l'opprobre général, et au choix tardif de l'habit noir des prétoires, ou plus simplement à l'apprentissage de la comédia, celle dell'arte politique...avec déchéance possible à la clé.

Nous connaissions les "vents de folie". Maintenant, nous avons le "vent de phobie", qui souffle assurément sur la 1re circonscription de Saône-Et-Loire. Thomas Thévenoud, bien connu pour ses non-déclarations d'impôts et ses non-paiements de cantine de ses enfants, entre autres turpitudes du même genre, s'est taillé une solide "réputation" nationale et a suscité, à juste titre, l’opprobre général. Il n'y a plus guère que lui-même pour croire encore avoir un quelconque soutien du moindre électeur qui ne se souviendrait pas qu'il est également un contribuable. Une affaire d'Etat pour un parlementaire et ministre éphémère de neuf jours, un triste record dont le ridicule rejaillit sur l'ensemble de la circonscription.

La page politique du Journal de Saône et Loire le JSL sur les « Législatives 2017 » est assez bien faite et correspond à la précarité des investitures avancées qui n’en sont pas, puisqu’elles seront décidées par un Conseil National « Les Républicains », APRES les primaires de la droite et du centre. En ce qui concerne la 1re circonscription où mon nom apparait, j’apporte juste une correction. La légitimité en terme de candidature n’appartient pas à Mr Courtois. J’ai suivi pendant quatre ans mon chemin à l’Assemblée Nationale pour reprendre la circonscription en 2017, ou avant, s’il y avait eu dissolution, siège de droite que Mr Courtois a offert à Thomas Thévenoud, socialiste, pour les résultats que nous connaissons. Je suis moralement sortant, et en aucun cas un failli du Sénat ne qui ne peut y retourner, sauf poussé par une rafle Sarkozyste comme elle vient de se produire avec les excès du genre reconduction de Balkany, ne pourra imposer sa loi. Les multiples turpitudes de la majorité municipale Mâconnaise vient alourdir les impossibilités de cette investiture, et leur nombre n’est pas définitif, notamment par le fait des municipales de 2014 à Charnay.

Par Gérard VOISIN
Membre Honoraire du Parlement
Candidat aux législatives 2017

"LES REPUBLICAINS" 1re Circonscription de Saône et Loire".


Le rôle des représentants de l'Etat dans un Département Français est bien de veiller à ce que les contrôles de légalité en amont et en aval soient effectifs et impartiaux.

C'est pourquoi, après avoir écrit à Monsieur le Préfet de Saône et Loire afin d'obtenir sous sa signature une réponse à des questions précises concernant une convention entre la Ville de Mâcon et la Ville de Charnay, j'ai eu le plaisir d'être reçu par Monsieur Le Secrétaire Général de la Préfecture, Sous-Préfet de l'Arrondissement de Mâcon. Cette heure passée en Préfecture m'a permis d'éclairer ce qui reste opaque dans cette histoire d'eaux usées, après plusieurs juridictions compliquées qui en leurs termes m'ont invité à ne pas aller en Conseil d'Etat.

Comment récupérer votre siège de député dans l’ambiance qui règne en France aujourd’hui? Comment en acquérir un tout neuf et surtout tout propre? C’est bien la question que je me pose en cette période publique et politique extrêmement troublée.

Période ballotée entre manifestations sociales, mêlée de casseurs ultras violents, d'embrasements terroristes, de chômage dont la courbe ne s’inverse pas, bien que le gouvernement « tripatouille » dans tous les sens les chiffres... n'en jetez plus la coupe est pleine! La confiance de la population vis-à-vis du couple exécutif est au point déclinant vers une mort clinique, la majorité parlementaire est en plein éclatement, en pleine déconfiture. Le Président Hollande a fait une erreur personnelle lourde de conséquences en ne décidant pas la dissolution de l’Assemblée. Maintenant, empêtré dans la loi dite « travail », les députés socialistes doivent aller au bout de leurs peines, sans quoi le pire est à craindre pour leur légitimité d'ici la présidentielle.

Compte à rebours des présidentielles 2017

2014 © LPLD - L'Œil Pour Le Dire | Tous droits réservés