Flash Info :
NOUVEAUTE: L'ŒIL POUR LE DIRE ÉVOLUE POUR MIEUX VOUS INFORMER AVEC UNE NOUVELLE ÉQUIPE ET DE NOMBREUSES AUTRES NOUVEAUTÉS À VENIR POUR TOUJOURS PLUS D'INFORMATION
Gérard Voisin

Gérard Voisin

Député UMP de la première circonscription de Saône et Loire de 1993 jusqu'en 2012 (prédécesseur de Thomas Thévenoud), membre honoraire du parlement, Consultant.

Touchez ma bosse Monseigneur… mais les carottes sont cuites! À gauche comme à droite, tout le monde a compris que les navettes entre l’Assemblée nationale et le Sénat ne permettront pas au Monarque républicain de retourner à Versailles en carrosse doré. Les Françaises et les Français réclament de la sécurité. Il ne faut pas leur mentir via des pantomimes grossières que n’auraient pas pu écrire les pamphlétaires les plus redoutables du siècle de Louis le Quatorzième. Le Roi est nu. Le vote de mercredi à l’Assemblée nationale ne change rien, même si les 3/5 qui seraient requis à Versailles pour la révision constitutionnelle n’ont été dépassés que de 7 voix. Avec au total,317 voix « pour », il en fallait 310. Maigre collecte…vous avouerez!

Combien coûteront-elles ces chères primaires que nous ne voulions pas vraiment afin de ne pas "singer" la gauche et surtout le Parti socialiste ? Recommenceront-ils cette erreur historique de l'avènement de Monsieur Hollande venant s'échouer comme une baleine sur une plage peuplée de méduses. À cette heure, et contre toute attente, mais poussés par la faiblesse du monarque républicain, c'est en bonne voie, bien que ce ne soit pas sous la Cinquième République, le choix qui consiste logiquement à tenter de faire poursuivre le tenant du titre son mandat en cours.

Ce ne sont pas les cent jours de Napoléon, ce n’est pas Bonaparte à Arcole! Non, mais c’est une bataille de plus que je mène pour mes idées, l’ultime, que mes amis et mes adversaires de gauche et de droite se rassurent.

J’ai scrupuleusement continué comme je le souhaitais et comme je m’étais engagé à poursuivre semaine après semaine depuis 2012, une vie dans le monde parlementaire, et particulièrement à l’Assemblée Nationale. Plus présent que certains députés dont c’est une obligation, j’ai ainsi pu rester en contact avec celles et ceux qui comptent dans les « appareils » politiques, mais également sur le terrain départemental, élargi en d’autres lieux plus excentrés, par les avancées informatiques et les réseaux sociaux incontournables aujourd’hui.

Si nous devions créer un nouveau poste politique à partir de 2016, il faudrait inventer le métier de « moralisateur politique ». Les postulants avertis, les apprentis espérant, oui, ils existent, si vous saviez! Mais en revanche, de vrais moralisateurs, si peu au grand hélas... Il faut dire que les dérives de la vie politique ont toujours existé, sauf que de ce temps, elles s’élargissent telles les nappes d’huile s’échappant des soutes éventrées des pétroliers empalés sur les rochers de l’Océan déchainé. Et pour répondre à un excellent chroniqueur du quotidien "Le Figaro", Maxime Tandonnet, ce que nous pouvons souhaiter à notre pays, c’est "qu’il retrouve le chemin de la politique, au sens noble du terme, du gouvernement de la cité, du choix d’un destin collectif".

Les élections Régionales, comme prévu, ne furent qu’un coup d’épée dans l’eau de plus sur le plan statutaire de son hypothétique avancée progressiste, et non fournisseur de nouveaux leaders politiques pour les échéances suivantes; bien au contraire… Toujours aussi loin du peuple des régions, toujours dirigées non pas par les différents « Ducs » portés ou reportés au pouvoir élu, mais par des directeurs généraux de services toujours plus lourds, et des administrateurs de haut vol, issus de la capitale française. Alimentaires à droite et à gauche pour les élites d'un système, donc rien de neuf dans ces « Landerneaux » là!

Compte à rebours des présidentielles 2017

2014 © LPLD - L'Œil Pour Le Dire | Tous droits réservés