Flash Info :
NOUVEAUTE: L'ŒIL POUR LE DIRE ÉVOLUE POUR MIEUX VOUS INFORMER AVEC UNE NOUVELLE ÉQUIPE ET DE NOMBREUSES AUTRES NOUVEAUTÉS À VENIR POUR TOUJOURS PLUS D'INFORMATION EN 2017


Un centre d’affaires pour favoriser la « French Touch ».

Pierre Bouchez,  Directeur du centre, ici dans la cour intérieur où les dirigeants d'entreprises en visite pour affaire aiment y prendre leur petits déjeuner ou se détendre.  Cette sorte de petit building-villa ultra-sécurisée est équipé d’une douzaine de chambres et de plusieurs bureaux offrant une sécurité maximale. Pierre Bouchez, Directeur du centre, ici dans la cour intérieur où les dirigeants d'entreprises en visite pour affaire aiment y prendre leur petits déjeuner ou se détendre. Cette sorte de petit building-villa ultra-sécurisée est équipé d’une douzaine de chambres et de plusieurs bureaux offrant une sécurité maximale.
Crédits : D.R.

Crée sous l’impulsion de Boris Boillon, le sulfureux ex-ambassadeur de France en Irak, nommé à l’époque par Nicolas Sarkozy afin d’inciter les entreprises Françaises à venir investir en Irak, le Centre français des affaires, situé dans le périmètre ultrasécurisé de l’Ambassade de France, au coeur du quartier historique juif d'Abu Nawas, accueille nos chefs d’entreprises depuis 4 ans. « Le choix de l’implantation du Centre d’affaire en "zone rouge" est délibéré, explique son directeur, Pierre Bouchez, « Il est difficile et coûteux de se rendre en "zone verte" (multiples contrôles aux check-points), nous avons préféré ce petit immeuble, loué à un général du ministère de l´Intérieur irakien. Le développement des affaires exige d’établir rapidement des relations et nécessite des contacts fréquents, tant avec des partenaires potentiels qu’avec les autorités du pays » ajoute cet ancien officier de l’armée de l’air.

Le Centre d’affaire français apporte une réponse opérationnelle aux entreprises françaises leur permettant de se positionner sur le marché irakien, tout en bénéficiant de l’appui institutionnel des différents services de l’Ambassade (Chancellerie, Service Economique, Consulat).  Si la « French Touch » ne s’est jamais démentie sous le règne de Saddam Hussein, la mondialisation a depuis bousculé la donne. Les pays émergents, notamment la Chine et l’Inde, les voisins turcs et iraniens, sans oublier les concurrents très compétitifs comme l’Allemagne et l’Angleterre, sont prêts à en découdre pour ravir les contrats de ce très juteux marché. Les entreprises françaises et leur savoir faire reconnu, ont tout à y gagner en ces temps de crise européenne. Le pays touche pour la troisième année les dividendes colossaux du pétrole, soit plus de 7 milliards de dollars par mois ! Véritable eldorado, l’Irak repose sur une flaque de pétrole. Produisant aujourd’hui, 3 millions de barils par jour, le ministère du pétrole prévoit une production multipliée par trois d’ici fin 2016 ! Pour l'heure l'ex-ministre du commerce extérieur Nicole Bricq a fixé l'objectif de doubler les exportations françaises d'ici à trois ans (passant ainsi à 1,5 milliards d'euros) lors de son déplacement en grande pompe à la quarantième foire Internationale de Bagdad en novembre dernier. Le but était de soutenir les grands groupes et les 22 PME françaises présentes en Irak qui sont positionnées sur plus de 22 milliards d'euros de grands contrats (lignes de chemins de fer à grande vitesse, traitement de l'eau et de l'électricité....).

Info plus

Pourquoi nos entreprises de pointes doivent s’y rendre en masse ?

  • Second marché du Moyen Orient avec 33 millions d’habitants
  • Plus important marché de reconstruction au monde
  • Troisième réserves mondiales de pétrole
  • Un coût de reconstruction estimé à 500 Milliard d’euros
  • Croissance économique de plus de 10 % et de 13% prévue d’ici à 2015 (FMI)
  • Une forte demande en bien d’équipement et de consommation
  • Une solvabilité en constante augmentation du aux revenus pétroliers
Rédaction LPLD.fr

L'œil Pour Le Dire

Connectez-vous pour commenter

Compte à rebours des législatives 2017

Contributeurs LPLD

2014 © LPLD - L'Œil Pour Le Dire | Tous droits réservés