Flash Info :
NOUVEAUTE: L'ŒIL POUR LE DIRE ÉVOLUE POUR MIEUX VOUS INFORMER AVEC UNE NOUVELLE ÉQUIPE ET DE NOMBREUSES AUTRES NOUVEAUTÉS À VENIR POUR TOUJOURS PLUS D'INFORMATION EN 2017


2016 : "LA MEDECINE EST DESORMAIS CONSOMMEE COMME UN BIEN DE CONSOMMATION BASIQUE..."

Bernard Kouchner, ministre de la Santé sous le gouvernement Jospin,  a permis le regroupement d'organisations de patients (SSII), et ainsi, amorcé la banalisation de la pratique de la médecine! (Crédit : D.R ) Bernard Kouchner, ministre de la Santé sous le gouvernement Jospin, a permis le regroupement d'organisations de patients (SSII), et ainsi, amorcé la banalisation de la pratique de la médecine! (Crédit : D.R )

L'arrêt du Conseil national de l'Ordre des médecins dans sa section disciplinaire ne retient qu'un blâme à l'encontre de messieurs Bernard Debré et Philippe Even. Pourtant dans leur bouquin " Les quatre mille médicaments inutiles ou dangereux"; ils ne se privent pas de violer le code de déontologie, le pilier fondateur de l'exercice médical dans notre pays!

Lorsque 40 à 50 000 praticiens sont traînés dans la boue par ces peu glorieux retraités, l'Ordre leur donne raison... Mais dans quel monde vivons- nous?

Cela remet au goût du jour la fameuse citation de Jean de la Fontaine " selon que vous soyez puissants ou misérables les jugements de la Cour seront blancs ou noirs".

Ce qui est plus grave est que cela va sans doute transformer notre exercice médical vers un exercice financier avec TVA, possibilité de faire de la publicité de dénigrer les confrères, voire de faire de la publicité comparative... Déjà que nous avons été obligés d'accepter que nos honoraires, figurent sur internet, sous la pression des organisations de patients SSII*, il y a plusieurs années, comme si l'on pouvait comparer comme les lessives et/ou les machines à laver les prestations médicales.

Mais pour le comprendre, il faut sans doute faire partie du sérail et ne pas tirer la profession vers le bas, comme le niveau d'études qui baisse régulièrement depuis 1981; chercher l'erreur?

L'extension des déserts médicaux et le constat préoccupant de la non-installation depuis 2012 devraient faire réfléchir ces donneurs de leçons qui font toujours descendre le niveau sans jamais se remettre en question. Il est vrai qu'un journaliste bien connu a démontré par un titre provocateur dans les années 2004-2005 " la gauche bécassine", l'incapacité des socialistes à évoluer si l'on est magnanime depuis 1960, plus sévère depuis 1936.

Dans une société dont le seul vecteur de mobilisation demeure le "fric", transformer notre profession, qui certes, n'est pas exempte de dérives, en activité commerciale et ultra lucrative où les "confidences" que l'on pouvait faire aux professionnels de santé astreinte au secret médical pourront au gré des possibilités financières des mutuelles, des assureurs de la Sécurité sociale, etc..., être mises à la disposition de fichiers contre rémunération, probablement sans l'aval de la CNIL ( mais elle a déjà avalée bien d'autres couleuvres) fera sans doute le bonheur des générations futures... Mais là encore tout le monde élude l'inéluctable, naviguant à vu à commencer par notre bonne ministre de la santé plus encline à faire de sempiternelles annonces clientélistes que de régler les problèmes qui touchent de puis tant d'années une profession appelée à disparaitre d'ici la prochaine décennie si rien ne change, desservant ainsi (effet papillon oblige) les patients eux-mêmes!!!

SSII* : Regroupement d'association de malades, constitué sous le gouvernement de Jospin en 2000 par Bernard Kouchner ministre de la Santé.

Alain Choux

Médecin généraliste spécialisé dans la réalisation d'echodopplers et patron de l’AFIRM (Alliance pour le financement de la retraite des médecins).

Connectez-vous pour commenter

MESSAGE PUBLICITAIRE

Domaine viticole de Cadablès : "Les mots pour le dire"DOMAINE VITICOLE DE CADABLÈS
Le savoir faire et le faire savoir

2014 © LPLD - L'Œil Pour Le Dire | Tous droits réservés