Flash Info :
NOUVEAUTE: L'ŒIL POUR LE DIRE ÉVOLUE POUR MIEUX VOUS INFORMER AVEC UNE NOUVELLE ÉQUIPE ET DE NOMBREUSES AUTRES NOUVEAUTÉS À VENIR POUR TOUJOURS PLUS D'INFORMATION EN 2017


« THEVENOUD, LE SOCIALISTE DEFROQUE »

Légende photo :Thomas Thévenoud le 18 novembre 2014 lors de son retour à l'Assemblée nationale ici à la sortie du palais Bourbon poursuivit par une horde de journalistes auxquels il ne répondra à aucune question. Légende photo :Thomas Thévenoud le 18 novembre 2014 lors de son retour à l'Assemblée nationale ici à la sortie du palais Bourbon poursuivit par une horde de journalistes auxquels il ne répondra à aucune question.
Credits : Capture d'image BFM TV

L’a-t-il enlevé tout seul ce froc ou sont-ce ses amis qui lui ont retiré ? Les deux mon Général aurait on répondu à Charles de Gaulle, s’il avait été questionné sur le pantalon trouvé à terre et semblant appartenir à une armée en déroute. De fait il s’agit bien d’une sorte de Waterloo, mais politique, encore que c’est bien à cause de la boue que Napoléon perdit cette bataille. Là, c’est de mélasse dont il s’agit pour l’aide au retour du soldat Thomas, qui outre, que défroqué se « déboutonne » sous les questions d’un journaliste de notre « Presse quotidienne Régionale ». Nous pouvons d'ailleurs nous demander si le zèle de ce journaliste rend service au « banni » de la République, Thévenoud, ou s’il le carbonise par des questions qui poussent à des réponses propres à en faire une pantalonnade qui pourrait être innocente, alors qu’elle est pathétique!!! Pourquoi donc me direz-vous? Et bien tout simplement parce que constellée de "pépites" montrées par le protagoniste, posées sur un coussin pour tenter de démontrer la pureté des facettes, qui pourtant ne brilleront plus aux yeux de l’électeur et de l’électrice.

Et tout y passe, d’un mea culpa pour faire oublier les « phobies » déclarées ou non, le reniement de ses amis qu’il a bravé au plus haut niveau socialiste français, ceci au moment ou ceux là sont au fond du trou ! Que penser d’un homme politique Français qui déclare être S.D.F de son département d’élection législative parce qu’il a fauté gravement au bout de ses turpitudes, il l’avoue. Seul un référendum négatif imaginé à travers les élections législatives de 2017 pourrait l’éloigner du Parlement Français. Rien que cela! Un référendum, comme les grands hommes d’Etat…quel égo!

Quelle chance il a eu que la législation française ne coupe pas la tête aux législateurs de son acabit! Quelle chance à droite et à gauche certains ont encore. Jérôme Cahuzac, dans la douleur, a choisi l’honneur du retrait personnel. Les fautes des uns et des autres sont remplies de différences dans la gravité ou les moyens employés pour en arriver à être déchus de leurs situations enviables. Le problème est que la faute, lorsqu’elle bafoue, non pas les grandes fortunes, mais les « petits et moyens » contribuables, cette faute ne trouve pas l’absolution de gestes tordus. A la lecture de l’article, c’est un député qui échappant au rejet statutaire, ne couvre pas le rejet de ses pairs sans travers et surtout pas le rejet du bon peuple qui voit aisément la mélasse qui coule ensuite sur toute la classe politique, de la plus « huppée » à celle de nos territoires garants de proximité.

Ressortir d’un état comateux trop vite, ajouter aux mensonges ceux d'asséner que l’on a changé, notamment d’engager le bien être d’une famille entière meurtrie en la mettant dans une balance qui peut pencher encore du même côté sous prétexte que Madame dit « fonce », c’est un peu (ou beaucoup…) à l’égal de qui a bu boira. Immoral,voire amorale envers la famille qui immanquablement dans ce monde de brutes va encore trinquer. Immoral envers la classe politique de son bord qui n’a pas dit son dernier mot à travers la plainte du ministère des finances à Bercy qui n’est pas encore aboutie, mais qui peut conduire en 2016 à cette inéligibilité que recherche Monsieur Hollande et son équipe. Ce serait alors une « déculottée », pour tenter de faire enfiler le pantalon socialiste par un autre membre du Parti en question.

La droite et le centre serait alors bien inspirés de ne pas renouveler son amateurisme et les tripatouillages de 2012 qui nous firent tant de mal en privant la Saône et Loire de tout siège à l’Assemblée Nationale.

C’était l’UMP … Heureusement, maintenant ce sont « LES REPUBLICAINS ». Ça change tout !

Gérard Voisin

Député UMP de la première circonscription de Saône et Loire de 1993 jusqu'en 2012 (prédécesseur de Thomas Thévenoud), membre honoraire du parlement, Consultant.

Connectez-vous pour commenter

MESSAGE PUBLICITAIRE

Domaine viticole de Cadablès : "Les mots pour le dire"DOMAINE VITICOLE DE CADABLÈS
Le savoir faire et le faire savoir

2014 © LPLD - L'Œil Pour Le Dire | Tous droits réservés