Flash Info :
NOUVEAUTE: L'ŒIL POUR LE DIRE ÉVOLUE POUR MIEUX VOUS INFORMER AVEC UNE NOUVELLE ÉQUIPE ET DE NOMBREUSES AUTRES NOUVEAUTÉS À VENIR POUR TOUJOURS PLUS D'INFORMATION EN 2017


Rififi à Pontault Combault !

Recordman français de la plus lourde condamnation infligée à un fonctionnaire territorial, Jérome Morin, ici en présence de Zoé Sherpard, la fonctionnaire détenant l'ancien record suite à la parution de son livre intitulé "Absolument débordée " tout deux avec leur avocate spécialiste en droit public. Recordman français de la plus lourde condamnation infligée à un fonctionnaire territorial, Jérome Morin, ici en présence de Zoé Sherpard, la fonctionnaire détenant l'ancien record suite à la parution de son livre intitulé "Absolument débordée " tout deux avec leur avocate spécialiste en droit public.
Crédits : Arthur Perset

Véritable Dallas Seine et Marnais, cette petite ville de la banlieue parisienne, n’en fini plus d’alimenter les conversations au fil des mois! Entre un fonctionnaire en lutte frontale depuis plus deux ans contre son employeur, la Maire PS Monique Delessard, et la guerre fratricide que se livre la gauche depuis la victoire controversée de cette dernière aux élections municipales contre son ex-1er adjoint, l’automne s’annonce des plus mouvementé... pour Madame la Maire.

Deux évènements majeurs se sont déroulés en l’espace d’une semaine au sein du tribunal de Melun. Tout d’abord, rebondissement pour le moins inattendu, le 9 septembre dernier, concernant l’affaire "Jérôme Morin", qui avait fustigé, à travers un récit sarcastique en 2012, intitulé « Abrutis de fonctionnaire », les dysfonctionnements de la mairie de Ponthault Combault.

Après sa mise en examen pour diffamation publique et une mise a pied pour violation du devoir de réserve, le fonctionnaire le plus lourdement condamné de l’histoire de la fonction publique française, (lire encadré Info Plus*), a finalement obtenu du juge d’instruction une ordonnance de non-lieu (document ci-dessous) après plus de deux années de procédure. Notre homme, ne faisant jamais les choses à moitié, subissait à nouveau les foudres de Madame la Maire, Monique Delessard, le 16 juin dernier, à travers un second conseil de discipline, faisant suite à la réédition de son livre sous le nouveau titre « On ne réveille pas un fonctionnaire qui dort » (l’Archipel Février 2014) vendu a ce jour à plus de dix mille exemplaires. Sanction actuellement suspendue, puisque Jérôme Morin est en arrêt maladie, pour dépression, depuis le 11 juin dernier.
Pour l’heure, ce fonctionnaire combatif attend toujours le verdict du tribunal administratif, concernant son premier conseil de discipline. « Mon avocate Maitre Krust a déposé un recours pour partialité contre l’ex-adjoint de Madame Delessard, en février 2013. Qu’ils se rassurent tous les deux, lance-t-il sereinement, j’ai beaucoup de patience, je sais que je suis dans mon bon droit».

Jérome Morin dans le bureau du cabinet de Maitre Krust préparant sa défense. Dossier pour lequel son avocate vient d'obtenir un non lieu.
Crédits : Arthur Perset

Coté volet politique, les choses évoluent également dans le bon sens pour Cédric Pommot, ex-adversaire socialiste de Monique Delessard aux dernières élections municipales. L’ancien 1er adjoint, s’estimant victime d’une machination, conteste la victoire de la Maire et demande l’annulation pure et simple du scrutin** pour vice de forme. Pugnace, il pourrait bien gagner son pari ! Le rapporteur public, lors de l’audience du tribunal administratif de Melun le 17 septembre dernier, a préconisé une annulation des élections municipales. La décision officielle sera connue d'ici quelques jours (fin septembre/début octobre). Avec une probable annulation des élections municipales et un retour aux urnes, beaucoup de choses pourraient changer la donne à Pontault-Combault, à commencer par l’avenir politique de Monique Delessard. Pour l’heure son procès aux assises* est toujours en attente, les auditions des témoins ont eu lieu en mai 2013 ! Un an et demi qu’il ne se passe strictement rien, mais selon Delphine Heuclin, élue au conseil municipale sous l’étiquette Front de gauche, le délai légal est bientôt arrivé à son terme. De quoi permettre à Madame Delessard d'être convoquée prochainement pour être enfin jugée et rendre des comptes à ses administrés! Affaire à suivre dans les prochaines colonnes de www.lpld.fr.

Condamné lourdement par une procédure lancée par la Maire de Pontault Combault, Monique Delessard, pour diffamation publique, Jérôme Morin vient d'obtenir un non-lieu après plus de deux ans et demi de procédure!
Crédits : D.R

La rédaction.

Infos plus

* Lire aussi l'article : "Le fonctionnaire qui voulait moraliser la vie publique et politique de sa commune" (une enquête de lpld publiée le 20 avril 2013)

** Rappel des faits : Lors de la campagne des municipales, Cédric Pommot avait présenté ses affiches et ses bulletins de vote à la commission de propagande afin de les faire valider (obligatoire). La CDP a validé ses bulletins sans émettre la moindre remarque. Le matin des élections, une heure après le début du scrutin, un juge (celui-là même qui avait validé ses bulletins) est venu dans les bureaux de vote pour signaler qu’il y avait une erreur sur les bulletins et qu’ils étaient donc tous considérés comme nuls. Les habitants ont continué cependant à les utiliser car ils n’ont pas été retirés des autres bulletins. Ils ont donc voté pour un candidat en ignorant son invalidé. Cédric Pommot, après avoir fait recompter les bulletins, a atteint près de 20% des voix. De quoi le convaincre de demander un recours.

Rédaction LPLD.fr

L'œil Pour Le Dire

Connectez-vous pour commenter

MESSAGE PUBLICITAIRE

Domaine viticole de Cadablès : "Les mots pour le dire"DOMAINE VITICOLE DE CADABLÈS
Le savoir faire et le faire savoir

2014 © LPLD - L'Œil Pour Le Dire | Tous droits réservés