Flash Info :
NOUVEAUTE: L'ŒIL POUR LE DIRE ÉVOLUE POUR MIEUX VOUS INFORMER AVEC UNE NOUVELLE ÉQUIPE ET DE NOMBREUSES AUTRES NOUVEAUTÉS À VENIR POUR TOUJOURS PLUS D'INFORMATION EN 2017


L'ENJEU DE L’ENTRE-DEUX TOURS DE LA PRESIDENTIELLE

Crédit D.R Crédit D.R
locaux et un siège à l’Assemblée Nationale sont les plus hésitants dans une configuration encore plus compliquée qu’il n’était imaginé par les états-majors. La direction à prendre est rendue difficile par l’absence ou la multitude de responsables des deux principaux partis français.

Les investitures comme celles données chez "Les Républicains" sous Nicolas Sarkozy, puis sous François Fillon ne sont plus en phase avec un désastre de renouvellement annoncé qui laisse espérer une petite centaine de députés au groupe "Les Républicains" sur les 199 d’aujourd’hui et une majorité absolue promise encore avant le premier tour et seulement gagnée dans les esprits à l’issue des primaires de la droite et du centre après la victoire triomphante de François Fillon.

Les ralliements préventifs ne sont plus contrôlables à l’heure où des personnalités politiques comme Bruno Le Maire offre ses services directement au candidat Macron pour un poste de ministre et pourquoi pas le premier… "Chacun pour-soi " assuré et non plus "un pour tous, tous pour un" le bien connu. Désespérant pour qui est habitué à des choix collectifs depuis bien des années.

Devant une telle débâcle et une telle confusion, due à une non-gestion par les hiérarchies, nationales et départementales irrécupérables avant l’ouverture des élections législatives, me conduisent à confirmer ma candidature sur la 1re circonscription de Saône et Loire, marquée depuis 2012 et jusqu’à la chute de Thomas Thévevenoud, aujourd’hui consommé, en passant par la déchéance par le Conseil Constitutionnel de JP Courtois de son siège de sénateur. J’ai bien senti avant d’autres ce qui allait se passer. Nous y sommes désormais confrontés. Je voterai donc à titre personnel pour Emmanuel Macron, sans avis ou consigne de vote à celles et ceux qui me font l’honneur de me demander conseil sur le fait de contrer la victoire de Marine Le Pen. J’ai confiance, toujours en la démocratie qui finit toujours par triompher. Je ne vais pas à "la soupe". Si j’avais dû le faire, j’y serais allé bien avant. Mais je retrouve avec le panorama d’aujourd’hui, sans regarder les désertions des uns et des autres, un sentiment centriste qui fut le mien lorsque j’appartenais au groupe UDF avant la disparition de celui-ci au profit de l’UMP. Je suis un « républicain indépendant » incontestablement. Libre de toute allégeance.

La sagesse doit être à l’ordre du jour. L’expérience doit l’être également, au moins pour un quinquennat et pour une législature. Cette législature qui peut n’être que de courte durée, si la cooptation multiple apporte une instabilité parlementaire qui ne ressemblerait à aucune autre au cours de la Vème République.

Redevenu député de Saône et Loire, je servirai alors sans concession l’Exécutif de la France. Sans compromission ni boulets aux pieds. Comme toujours, dans l’honnêteté, la probité, la compétence et la transparence. Un dernier combat, propre pour faire, quoi qu’il arrive, gagner la France!

Gérard Voisin

Député UMP de la première circonscription de Saône et Loire de 1993 jusqu'en 2012 (prédécesseur de Thomas Thévenoud), membre honoraire du parlement, Consultant.

Connectez-vous pour commenter

Charte Ethique Professionnelles des Journalistes

2014 © LPLD - L'Œil Pour Le Dire | Tous droits réservés