Flash Info :
NOUVEAUTE: L'ŒIL POUR LE DIRE ÉVOLUE POUR MIEUX VOUS INFORMER AVEC UNE NOUVELLE ÉQUIPE ET DE NOMBREUSES AUTRES NOUVEAUTÉS À VENIR POUR TOUJOURS PLUS D'INFORMATION


LIBEREZ VOTRE REGION MONSIEUR LE PRESIDENT, QUITTEZ LA!...

Actuel Président de la Communauté d'Agglomération (CAMVAL), et adjoint au Maire de Mâcon, l'ancien directeur de la chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Saône-et-Loire, Claude Patard a été lourdement condamné le 6 avril dernier pour prise illégale d’intérêts. (Crédit photo : Montceau News) Actuel Président de la Communauté d'Agglomération (CAMVAL), et adjoint au Maire de Mâcon, l'ancien directeur de la chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Saône-et-Loire, Claude Patard a été lourdement condamné le 6 avril dernier pour prise illégale d’intérêts. (Crédit photo : Montceau News)

Lorsque le vent tourne, il souffle le chaud ou le froid. Quand il change de direction, souvent il balaye les feuilles mortes et il se peut qu'elles se ramassent à la pelle... En politique c'est la même chose, sauf que ce sont des hommes qui sont emportés par la tourmente.

Un vent mauvais pour la sérénité politique vient de secouer l'un des maillons du cercle politicien de la circonscription de Mâcon. Amplement chahuté à gauche avec les scandaleuses phobies ou petites folies du député socialiste Thévenoud, c'est au tour de la droite de produire des maillons faibles, entre déchéance parlementaire, déchéances municipales et communautaires, irrégularités de listes électorales...et j'en passe!

Sous un statut "mixte", une nouvelle peine s'est abattue sur le cercle vertueux de la représentation politique locale. Affaire jugée, via une institution parapublique, le couperet de la justice pénale envoie un mauvais signal à l'adjoint aux finances de la ville de Mâcon, qui est également Président de la Communauté d'Agglomération du Mâconnais Val de Saône, j'ai nommé Claude Patard. Le silence traditionnel du Mâconnais, l'omerta en Sud-Bourgogne ne peuvent plus être de mise, au risque de décrédibiliser l'excellente réputation que nous avions forgée sur cette partie de la Saône et Loire.

Longtemps la corde s'est effilochée. Elle s'est aujourd'hui rompue, au moment où toute la France s'effiloche elle aussi dangereusement, par les erreurs de trop d'élus et de mauvaises gouvernances.

Aussi, ce n'est pas un acharnement, mais simplement un impératif retour à la bonne conduite, après trébuchements personnels ou mauvais arrangements entre amis, que d'exiger des situations limpides. Il y a les éradications naturelles par voies électorales. Elles se produiront. Il y en a d'autres qui doivent s'opérer spontanément, personnellement pour l'honneur. Ne pas trainer son propre boulet avant qu'il ne devienne le boulet de tous, comme l'a si bien démontré l'affaire Thévenoud.

Je sais ce qu'il en coûte de quitter une belle entité de gestion des collectivités territoriales. Surtout lorsque vous n'avez rien à vous reprocher et que seul le "délit de sale nom" commande à certains de vous "déposer" comme je le fus avec mes proches il y a quelques années. Je n'en veux pas à celui qui n'était que le bénéficiaire, mais pas l'exécuteur des "basses oeuvres". Il en va ainsi de la vie politique au combien cruelle, mais qu'il faut admettre pour y être toléré, voire acceptée pour les plus chanceux d'entre nous!

Ce n'est donc pas jeter l'anathème sur qui que ce soit, ou être dans la revanche imbécile, que de donner un conseil. Celui de partir avant que les vieux démons politiciens s'entremêlent et ne soient que de mauvais conseils, aggravant ainsi une nébuleuse déjà conséquente sur notre belle région.

Mais, ce n'est qu'un conseil de sage qui, contemporain ne veut ni ne peut prendre la place que beaucoup convoitent. Avec quelques amis j'ai créé ce fauteuil. Je tiens à sa respectabilité compte tenu des enjeux intercommunaux à venir. Je suis atterré devant ces catastrophes successives, cependant des choix personnels ont créé les situations. Surtout la dernière en date. La gauche, elle aussi, s'est mise à l'abri du vent. Ce n'est vraiment pas respectable dans de mauvais calculs stratégiques seulement dignes de la IVe République! Préserver Claude Patard pour éviter Monsieur Courtois? Quelle stratégie!

Il n'y a que vous Monsieur le Président Claude Patard pour trancher ce nœud gordien. Tranchez le une bonne fois, vous n'en serez que libéré et heureux. Du moins je vous le souhaite sincèrement. Ne faites pas du Thévenoud qui soi-disant atteint de procrastination maladive, n'ouvrait pas ses enveloppes : ouvrez les yeux, ouvrez la fenêtre, évadez-vous du carcan. Démissionnez!!!

Gérard Voisin

Député UMP de la première circonscription de Saône et Loire de 1993 jusqu'en 2012 (prédécesseur de Thomas Thévenoud), membre honoraire du parlement, Consultant.

Connectez-vous pour commenter

Compte à rebours des présidentielles 2017

2014 © LPLD - L'Œil Pour Le Dire | Tous droits réservés